À Sumatra, une ancienne mine de charbon voit l’avenir en vert

PHOTO / WILLY KURNIAWAN / REUTERS

“Nous transformons des terres critiques improductives en une zone d’écotourisme à valeur ajoutée et en centre de recherche sur la biodiversité”, explique à Tempo Hean Tomas, chef de la division Environnement de la municipalité de Sawahlunto, dans l’ouest de Sumatra (Indonésie).

Les terres en question s’étendent sur les 393,95 hectares d’une ancienne mine de charbon à ciel ouvert découverte en 1867 par un géologue hollandais. Un gisement évalué à l’époque à 205 millions de tonnes par le gouvernement colonial néerlandais, qui l’a exploité jusqu’à son épuisement, en 1923.

Fertiliser les terres

Tempo précise que “convertir des terres dégradées par l’extraction de charbon à ciel ouvert en terres fertiles n’est pas une tâche simple”.

La première étape a été de restaurer la couche supérieure des sols en ajoutant de l’humus et de l’engrais avec le moins d’apports chimiques possible. “Puis des acacias et des albizias ont été plantés en priorité pour leur grande résistance aux sols pauvres en nutriments et très acides. De plus, leur croissance rapide produit des feuilles mortes en abondance, qui agissent comme un compost naturel pour fertiliser lentement la terre”, raconte Hean Tomas.

Depuis 2019, la fondation Kehati, du nom du futur parc “de la biodiversité”, fait l’inventaire des plantes locales dites “pionnières” qui poussent naturellement dans les régions voisines pour les replanter sur l’ancien site minier.

“Ces plantes pionnières sont des espèces robustes qui sont les premières à pousser dans des sols fortement dégradés, voire stériles”, souligne Rio Rovihandono Bunet, responsable du programme de l’écosystème forestier de la fondation.

Au cœur du parc Kehati s’étend un lac bleu de 14 hectares. “En 2021, avant les travaux d’aménagement de ses rives, cinq personnes sont mortes noyées dans ce trou géant abandonné par la compagnie d’extraction à la fin de ses activités”, note Tempo.

Le magazine espère que d’autres parcs seront ainsi créés dans ces “plaies béantes à ciel ouvert” qui criblent les terres de l’archipel, en particulier à Kalimantan, où ce type de noyade se produit fréquemment. L’Indonésie est le cinquième producteur et le premier exportateur mondial de charbon.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles