À la SNCF, l'épreuve du passe sanitaire s'est bien passée

·1 min de lecture

Alors que ce dimanche vient clôturer le dernier week-end de vacances avant la rentrée, beaucoup de Français ont pris le train pour se rendre sur leur lieu de villégiature. Et depuis 3 semaines, il leur a fallu présenter un passe sanitaire valide avant de monter à bord avec réservation. Ce qui ressemblait à un casse-tête au départ pour la SNCF s'est finalement bien déroulé.

Des consignes bien respectées

D'abord parce que ces contrôles ne sont pas systématiques. Ce sont environ un quart des trains qui font l'objet de contrôles. Pour les effectuer, la SNCF a recruté plusieurs centaines de prestataires venus au contact des passagers, avant les quais, leur proposer un bracelet bleu, à porter pour pouvoir monter dans le train sans contrôle supplémentaire.

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Ce dispositif a permis, selon la compagnie ferroviaire, d'éviter les retards. Sans compter que les voyageurs ont joué le jeu : plus de 97% d'entre eux avaient un passe valide, selon Jean-Pierre Farandou, le patron de la compagnie, qui s'est exprimé dimanche dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France. En moyenne, 1 à 3 voyageurs par train seulement n'en avait pas, et la plupart du temps la situation s'est arrangées grâce à un test PCR réalisé sur place. Avec ces contrôles en amont donc, pas d'amende de 135€ dressée.

Aucune baisse des réservations

Surtout, les voyageurs ne découvrent pas cette obligation en arrivant en gare. "Lors de la réservation des bill...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles