À Shevchenko, les stigmates du passage des Russes, après la libération par les Ukrainiens

Dans le sud de l’Ukraine, près du front, où l’armée ukrainienne a réalisé quelques gains et libéré plusieurs localités dont le village de Shevchenko, les habitants se sentent soulagés, mais consternés par le désastre que laissent les Russes.

Avec nos envoyés spéciaux à Shevchenko, Sébastien Németh et Jad El Khoury

Devant l’école, un énorme cratère de plusieurs mètres est visible. Un profond stigmate du passage de l’armée russe qui a bombardé le village et s’y est installée temporairement avant d’être repoussée. « C’est un bombardement à la roquette Totchka-U. Je ne sais pas ce que les Russes visaient, explique Dimitro, un soldat ukrainien. Ils pensaient peut-être qu’on était là, alors que c’est une école. On a repris le village, on se sent à la fois heureux et amers. Car quand les Russes partent, ils ne laissent que des destructions derrière eux. »

Les Ukrainiens appellent ça « la paix russe ». Lorsque l’armée russe passe, puis repart, laissant derrière elle un champ de ruines. Écoutant les nouvelles sur sa vieille radio, un ancien, Mykolai Ivanovich secoue la tête en voyant les dégâts et éclate en sanglots en évoquant sa terre natale enfin libérée : « Nous sommes heureux. L’Ukraine sera toujours l’Ukraine. L’Ukraine était et sera. Je suis né ici. Mes parents sont nés ici et ont été enterrés ici. Là où la mort vous trouve, vous devez rester près de vos parents. »

« Je ne sais pas si la guerre finira »

Shevchenko n’est qu’à quelques kilomètres du front et les obus continuent d’y tomber parfois. Mais l’armée ukrainienne assure qu’elle prépare une grande contre-attaque pour libérer tout le sud du pays.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles