À la une cette semaine…

Par Le Point.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Emmanuel Macron présidera mercredi la cérémonie nationale de commémoration de l'armistice de 1918. (Photo d'illustration)
Emmanuel Macron présidera mercredi la cérémonie nationale de commémoration de l'armistice de 1918. (Photo d'illustration)

Commémoration. Un 11 novembre sous le signe du confinement? Emmanuel Macron présidera mercredi la cérémonie nationale de commémoration de l'armistice de 1918 en présence d'un nombre très restreint d'autorités civiles et militaires, et sans public, en raison de la crise sanitaire. Le chef de l'État présidera en fin d'après-midi, dans un format également réduit, la cérémonie d'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix. Le président de la République avait annoncé le 6 novembre 2018 la panthéonisation de l'écrivain-combattant, l'un de ses auteurs préférés, lors d'un déplacement aux Éparges, dans la Meuse, théâtre de terribles combats en 1915 où Maurice Genevoix a été blessé. Sur l'ensemble du territoire français, une cérémonie au monument aux morts de la commune chef-lieu sera bien organisée, mais dans un format restreint et en restant fermée au public, à cause du coronavirus.

Lire aussi Ils vont faire chanter les pierres du Panthéon !

Hommage. Emmanuel Macron est également attendu lundi 9 novembre à Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne, pour célébrer le 50e anniversaire de la mort du général de Gaulle, plus que jamais la figure tutélaire de la politique française. À cause de l'épidémie du Covid-19, cet anniversaire sera célébré sobrement et avec seulement 30 participants dans le petit village de 700 habitants à 250 kilomètres à l'est de Paris. Le président se recueillera sur la tombe blanche où Charles de Gaulle repose, aux côtés de son épouse Yvon [...] Lire la suite