À la une cette semaine…

·1 min de lecture
Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s'ouvre mercredi à Paris, la plus grande audience criminelle jamais organisée en France, six ans après les attaques terroristes les plus meurtrières commises dans le pays.
Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s'ouvre mercredi à Paris, la plus grande audience criminelle jamais organisée en France, six ans après les attaques terroristes les plus meurtrières commises dans le pays.

Covid-19. La France s?apprête à franchir dans la semaine, peut-être samedi 11 d?après les estimations de la plateforme Doctolib, le seuil des 50 millions de primo-vaccinés : elle figure désormais dans le peloton de tête européen et mondial de la vaccination contre le Covid-19, un résultat inespéré lors du démarrage poussif de la campagne fin décembre. Mais des lacunes restent à combler parmi les publics les plus vulnérables alors que le gouvernement met l?accent en cette rentrée sur la vaccination des adolescents et la 3e dose.

Économie. Ni paracétamol ni masques : la pandémie a jeté une lumière crue sur la désindustrialisation de la France, à l??uvre depuis plusieurs années. Les membres du gouvernement, Jean Castex en tête, se rendent en force lundi au salon Global Industrie à Lyon pour marquer le premier anniversaire du plan de relance, une occasion pour eux de vanter ses effets sur l?emploi industriel, surtout dans les territoires.

À LIRE AUSSILe redressement du commerce extérieur, nouvel horizon de Bruno Le Maire

Justice. La Cour de cassation se prononce mardi sur les différents pourvois déposés dans l?enquête sur les activités du cimentier français Lafarge en Syrie jusqu?en 2014, et en particulier sur l?annulation de sa mise en examen pour « complicité de crimes contre l?humanité ». Lafarge SA est notamment soupçonné d?avoir versé en 2013 et 2014 près de 13 millions d?euros à des groupes terroristes, dont l?organisation État islamique, et à des intermédi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles