À la une ce samedi 20 février…

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
L’opposant emprisonné Alexeï Navalny est poursuivi pour diffamation par un ancien combattant. (illustration)
L’opposant emprisonné Alexeï Navalny est poursuivi pour diffamation par un ancien combattant. (illustration)

Russie. Le verdict du procès de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, poursuivi pour diffamation par un ancien combattant, sera connu samedi 20 février. Le parquet a requis environ 10 600 euros d'amende. De plus, comme l'opposant était sous le coup d'une condamnation à trois ans et demi de prison avec sursis au moment des faits, le parquet a demandé qu'il purge cette peine. Alexeï Navalny, de son côté, dénonce des poursuites « politiques ».

À LIRE AUSSI« En emprisonnant Navalny, Poutine contribue à sa chute »

Extrême droite. Le mouvement radical Génération identitaire manifeste samedi à Paris à partir de 14 heures pour protester contre sa dissolution. Une contre-manifestation organisée par l'Union syndicale Solidaires Paris devait avoir lieu à Montparnasse au même moment, mais a été interdite par la préfecture de police, le rassemblement ayant été déclaré « hors délai ». Les services de l'État estiment que le mouvement a des allures de milice privée et que son « idéologie » incite à « la discrimination, à la haine ou à la violence ».

À LIRE AUSSIGénération identitaire : le coup de poker de Gérald Darmanin

Homicide. La procureure de Pau s'exprime en conférence de presse samedi à 11 heures après l'homicide d'un responsable d'un centre d'accueil de réfugiés. Le père de famille de 46 ans a été tué vendredi à coups de couteau par un Soudanais que la France s'apprêtait à expulser. L'agresseur présumé, qui ne vivait pas au centre, mais qui y avait été pris en charge [...] Lire la suite