À la une: reprise des manifestations dans plusieurs villes d’Haïti

Depuis une semaine, des Haïtiens manifestent contre la vie chère et la mauvaise gouvernance. Lundi, le mouvement a repris de plus belle dans plusieurs villes du pays, notamment dans le département de l'Ouest. À Petit-Goâve, ces manifestations ont fait « un mort et une dizaine de blessés », selon Radio Métronome. Le Nouvelliste, qui cite Radio Kiskeya, précise que la victime était asthmatique et serait décédée à la suite de l’explosion de bombes lacrymogène lancées par la police pour disperser la foule.

Des milliers de personnes sont aussi sorties dans les rues de Miragoâne, chef-lieu du département des Nippes. Les participants parlent d'une manifestation pacifique et critiquent, dans les colonnes du Nouvelliste, la police nationale qui a tenté de disperser la marche. Le quotidien haïtien rappelle que la mobilisation a été lancée la semaine dernière par un groupe de jeunes de la commune, pour dénoncer la cherté de la vie, la rareté du carburant et l’insécurité.

Cherté de la vie, insécurité et inaction gouvernementale


Lire la suite sur RFI