À la Une: les renseignements militaires américains aux Ukrainiens

Les États-Unis fournissent des informations à l’armée ukrainienne, mais cette coopération est très encadrée. L’objectif est d’offrir aux Ukrainiens un maximum de renseignements sur les mouvements de troupes russes, tout en évitant une confrontation directe entre les États-Unis et la Russie. Selon le Washington Post, les autorités ukrainiennes sont très satisfaites des informations obtenues, à savoir des images satellites, des enregistrements de conversations et d’autres sources non précisées.

« Les Américains nous disent où se trouvent les Russes pour qu’on puisse les cibler », explique un responsable ukrainien au Washington Post. Toujours d’après le journal, afin de ne pas provoquer Moscou, Washington a toutefois posé deux limites à ces partages de données militaires : « pas d’informations qui pourraient aider l’Ukraine à tuer de hauts dirigeants russes, comme des membres du gouvernement ». Et, poursuit le journal, « pas d’informations non plus qui pourraient faciliter des attaques ukrainiennes sur le territoire russe ».

997 millions de dollars de dédommagement après l’effondrement d’un immeuble à Miami

Les survivants et familles de victimes de l’effondrement d’un immeuble en juin dernier vont recevoir presque 1 milliard de dollars de dédommagement. C’est en Une du Miami Herald. Un accord a été trouvé hier par la justice. Il met fin à un recours collectif, une « class action » contre plusieurs entités, dont les promoteurs d’un projet de construction à proximité de l’immeuble effondré. L’édifice de douze étages s’était écroulé partiellement au milieu de la nuit du 24 juin, à Surfside, au nord de Miami Beach.

Une seule personne a pu être retrouvée vivante dans les décombres, tous les autres habitants, 98 au total, ont péri dans l’effondrement. Selon un avocat des plaignants, l’accord sur le dédommagement apaisera un peu la douleur des proches des victimes. Le père d’une jeune femme tuée lors de la catastrophe en doute. « Tout cet argent ne me rendra pas ma fille », explique-t-il au Miami Herald. Ce père se montre aussi déçu du fait que l’accord n’ait établi aucune responsabilité pour l’accident.

Un sommet des Amériques boycotté par des pays latino-américains ?

Qui sera au sommet des Amériques, prévu début juin à Los Angeles ? Ou mieux, qui n’y sera pas ? La presse du continent en tout cas s’interroge au rythme des éventuels boycotts de plusieurs dirigeants latino-américains. Au menu de ce sommet, l’épineuse question de l’immigration. Mais ce n’est pas l’agenda qui pose problème, selon Politico. Le souhait de Washington de ne pas inviter des régimes autoritaires comme Cuba, le Venezuela ou le Nicaragua est vivement critiqué par certains.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador menace de ne pas venir si ces trois pays sont déclarés indésirables, titre le Los Angeles Times. Et hier, on a appris que le président du Brésil, Jair Bolsonaro, pourrait lui aussi bouder l’évènement, mais pour des raisons de politique interne. À quelques mois de l’élection présidentielle, il ne souhaite pas heurter ses sympathisants en partageant l’affiche avec un président américain qu’il ne cesse de critiquer. Tout le monde sait qu’il préfère Donald Trump, écrit Folha de São Paulo.

Début de l’enquête sur l’assassinat du procureur du Paraguay

Marcelo Pecci, procureur spécialisé dans la lutte contre le trafic de drogue, a été tué par deux personnes débarquées en jet-ski alors qu’il se trouvait sur une plage privée de la péninsule de Baru, en Colombie, en train de passer sa lune de miel. L’assassinat et surtout le mode opératoire continuent à faire la Une des journaux colombiens.

« Ce genre de crime a déjà été commis au Mexique, mais jamais en Colombie », écrit El Espectador. Selon le journal, la police a recueilli plus de 100 indices dans les 24 heures qui ont suivi l’assassinat, mais pour l’instant, ils n’ont pas permis de faire avancer l’enquête.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles