À Rennes, ceux qui ont voté Macron pour faire barrage à Le Pen espèrent être entendus

Le Conseil constitutionnel, par la voix de son président Laurent Fabius, annonce mercredi à 17h30 les résultats officiels de la présidentielle . Des résultats que l'on connaît déjà : 58,54% des électeurs ont réélu dimanche Emmanuel Macron . Et certains y sont allés à reculons pour faire barrage à Marine Le Pen . Alors, qu'attendent désormais ces électeurs ? La correspondante d'Europe 1 dans l'Ouest leur a tendu le micro dans les rues de Rennes. Un fief historique du PS où la candidate à Rennes n'a recueilli que 15% des voix au second tour. Ils représentent le large spectre des électeurs rennais, de l'extrême gauche "ni-ni" au centre droit.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"J'aurais bien aimé voter PS"

Une seule chose les accorde, le fait de pas voir l'extrême droite au pouvoir. "Je suis plutôt rassuré, mais je ne considère pas ça comme une victoire", explique un Rennais. "Si ça avait été l'extrême droite, j'étais prête à manifester", confirme Aline, séduite auparavant par Philippe Poutou du NPA. Un grand soulagement, et rien d'autre : "Je ne me sens pas du tout représentée par le nouveau président. Ces réformes ne vont pas aller dans le bon sens, notamment les retraites. C'est terrible, il y a plein de corps de métier où ils sont épuisés", assure-t-elle.

>> LIRE AUSSI - «Ce vote m'oblige pour les années à venir», assure Macron, après sa réélection face à Le Pen

Moins critique, Pierre, étudiant d'une grande éco...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles