À Rennes, des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre avant un meeting de Jordan Bardella

© Jacques Witt/SIPA

En déplacement ce dimanche 25 septembre dans la commune de Bruz située près de Rennes, le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, a vu son arrivée à l’un de ses meetings, perturbée par une manifestation organisée par des opposants qui tentaient d'empêcher sa tenue. Alors qu’il devait se rendre dans une ferme pour y tenir un discours dans le cadre de la campagne pour la présidence du RN qui l’oppose à Louis Alliot, le député européen a vu son entrée fortement perturbée.

Lire aussi - Au Rassemblement national, la vraie fausse guerre de succession qui oppose Jordan Bardella à Louis Aliot

La fédération d'Ille-et-Vilaine du RN a expliqué à l’AFP que les manifestants présents sur place étaient « très coordonnés. Ils ont brûlé des pneus, ils avaient des pétards qui ont explosé à côté d'enfants, c'est très grave ». Cette même source a aussi raconté que « des voitures ont été complètement détruites ». Jordan Bardella a finalement pu accéder au lieu de l’évènement, mais il a ensuite réagi à l’incident sur Twitter, accusant notamment des milices d’extrême gauche antifascistes.

« Des milices antifa ont réussi à accéder à la ferme où devait se tenir notre meeting. Un cocktail Molotov a été lancé contre l’une de nos voitures qui a pris feu », a-t-il raconté. « C’est un véritable scandale dont est directement responsable le préfet d'Ille-et-Vilaine ! »

Des affrontements avec la police

Dans la vidéo postée par l’élu du RN sur les réseaux sociaux, on peut aussi voi...


Lire la suite sur LeJDD