À Reims, ils organisent un concert électro dans une montgolfière pour défier la gravité du confinement

Quand une montgolfière se transforme en scène, et le ciel en immense salle de spectacle. Vingt mètres au-dessus du sol, ces artistes défient la gravité du confinement qui les empêche de se produire en concert. Un véritable défi technique. Plusieurs mois de préparation ont été nécessaires pour que le ballon puisse prendre son envol. Car le dispositif est important. À bord de la nacelle, on retrouve des caméras, des platines, des néons et des ordinateurs. Un projet ambitieux, qui demande une organisation millimétrée imaginée par Edouard Canon, alias DJ Ned, un entrepreneur en événementiel rémois. Quinze personnes ont travaillé sur le projet "Le contexte actuel évidemment nous a poussés à développer notre créativité pour aller plus loin. Nous avons réuni une équipe de 15 personnes pour tenter ce pari. On est très excités du défi qu’on s’est lancé parce qu’on a vraiment des super personnes autour de nous pour réaliser ça. Et puis oui, il y a un peu de stress". Entendre ses notes s’envoler aussi haut que s’envole les cris des oiseaux, une première pour DJ Mast, venu de Troyes. "Ça va faire du bien sans mauvais jeu de mots de s’aérer et d’avoir un peu de légèreté pendant un instant. On va oublier tous les problèmes et on va profiter aussi. D’habitude, tous les week-ends pendant nos prestations on profite, on partage du plaisir avec les gens. Là on va partager un peu de bonheur". Les deux DJ et la violoniste, Angie, jouent donc une musique tombée du ciel, à travers les nuages. Depuis le début de la crise sanitaire, les concerts se font rares. Les artistes sont aussi venus faire passer un message. "C’est symbolique en fait. Le coup de ‘on ne peut pas jouer sur terre, on joue dans les airs’, c’est donner la musique, la répandre. C’est un beau message que l’on passe alors que la situation des artistes, de tout le monde, est délicate en ce moment. On donne la musique à qui veut !", explique Angie. Un concert diffusé sur les réseaux sociaux Au-dessus des vignobles couleur champagne, une heure et demie de musique. Le concert est filmé grâce à un petit hélicoptère afin d’être diffusé sur Facebook. Le public est donc virtuel. "On a vu des gens sortir de chez eux en entendant la musique. C'était vraiment génial. On a réussi à partager, c’est ce qu’on voulait. Incroyable expérience".