À la Une: les réactions à la disparition d’Elizabeth II sur le continent américain

Le visage d’Elizabeth II s’affiche sur quasiment toutes les Unes des journaux du continent américain ce vendredi. Au Canada, pays du Commonwealth, le National Post reprend les mots du Premier ministre Justin Trudeau : « Elle nous a servis avec force et sagesse ». Le journal consacre de nombreux articles à cette disparition et raconte par exemple l’histoire du cheval préféré de la reine. Figurez qu’il s’agissait d’un cheval canadien ! Burmese – c’était son nom - était né dans la province de Saskatchewan et avait été entraîné à Ottawa avant d’être offert à la reine en 1969. Un cheval qui « lui a peut-être même sauvé la vie », ose le journal canadien, car c’est ce cheval qu’elle montait lorsque la souveraine a été visée par des tirs lors d’une cérémonie à Londres en 1981. Burmese, honoré d’une statue équestre de la reine Elizabeth II, devant l’Assemblée de la province de Saskatchewan. Elle a été dévoilée, en 2005, par la reine elle-même.


Lire la suite sur RFI