À la Une: quelles alternatives face à l'orbanisation en Slovénie?

·3 min de lecture

Ce dimanche, la Slovénie vote pour des législatives cruciales pour l'avenir du pays après deux années de dérive autoritaire. Le Premier ministre sortant, Janez Janša, marche dans les pas de son ami et voisin hongrois, Viktor Orbán. Pour son principal adversaire, Robert Golob, un centriste venu du monde des affaires, ce scrutin se résume à un « référendum sur la démocratie ».

Robert Golob a rejoint une coalition formée de cinq partis, qui entend faire barrage à l'orbanisation de la Slovénie. Son principal partenaire : Levica, formation de la gauche de la gauche. Entretien avec le jeune député Luka Mesec, qui mène sa campagne.

Durant la campagne électorale, la société civile, très attaquée depuis deux ans par le gouvernement sortant, a lancé une vaste campagne pour que la future Assemblée nationale détricote les « lois liberticides » adoptées en procédure d’urgence durant la pandémie par Janez Janša. Reportage avec ces militants.

La présidentielle en France, la corruption, les droits des femmes en Turquie

La diaspora balkanique installée en France suit avec attention la campagne pour le deuxième tour de la présidentielle, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Même si certains regrettent de ne pas pouvoir voter. Comme l'auteure roumaine Florentina Postaru, installée en Bretagne depuis près d'une décennie. Récit.

Les pays occidentaux utilisent de plus en plus l’arme des sanctions contre les politiciens des Balkans. Passent-ils à l’offensive contre les systèmes clientélistes qui minent ces pays, après avoir longtemps fermé les yeux au nom de la « stabilité » ? Est-ce une arme efficace pour éradiquer ce fléau ? Décryptage avec le journaliste d’investigation roumain Paul Radu.

Après avoir retiré la Turquie de la Convention d’Istanbul à l’été 2021, le régime Erdoğan multiplie les coups de boutoir contre les droits des femmes. Dernière attaque en date : une action en justice pour faire interdire l’association « Nous ferons cesser les féminicides », la plus importante organisation féministe de Turquie. Mais la riposte s’organise. Reportage.

La Russie soutient l'entité serbe de Bosnie-Herzégovine

Le Monténégro devrait prochainement avoir un nouveau gouvernement. Les minorités nationales, les sociaux-démocrates, mais aussi les pro-serbes du SNP ont confirmé leur soutien au cabinet minoritaire de Dritan Abazović. Reste encore à parvenir à convoquer le Parlement pour voter la confiance.

Mardi, la Russie a annoncé qu’elle suspendait son financement du Bureau du Haut-Représentant (OHR), l'organisme en charge de veiller au respect des Accords de paix de Dayton en Bosnie-Herzégovine. Une décision qui intervient alors que l’OHR vient pour la première fois d’utiliser des pouvoirs discrétionnaires pour casser une loi séparatiste de l’entité serbe. Un geste de soutien à l'entité serbe, pourtant engagée depuis plusieurs mois dans une inquiétante « sécession rampante ».

En Croatie, la guerre en Ukraine met en péril le légendaire chantier naval Brodosplit, sur la côte dalmate. Lâché par la banque russe VTB, sous sanctions occidentales, le propriétaire a appelé l’État croate à la rescousse pour sauver le principal employeur de Dalmatie. Mais les discussions bloquent toujours et les 1500 salariés sont presque tous au chômage technique. Récit d’un potentiel naufrage annoncé.

Il aura fallu attendre pas moins de 20 ans pour que la Macédoine du Nord parvienne enfin à établir un nouveau décompte de sa population. Mais à peine les résultats étaient publiés que les controverses se sont multipliées. Explications.

Cette semaine, une vive polémique a aussi éclaté entre Skopje et Sofia après l'inauguration d'un centre culturel bulgare nommé en l'honneur d'Ivan Mihailov, un collaborateur des nazis. L'homme niait en outre l’existence d’une identité nationale macédonienne distincte de l’identité bulgare. Voilà qui relance la querelle historique entre les deux voisins, à l'origine du blocage de la Bulgarie bloque à l'ouverture des négociations d'adhésion de la Macédoine du Nord.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles