À la Une: le procureur progressiste de San Francisco destitué par les électeurs

À San Francisco, les électeurs ont destitué leur procureur. Chesa Boudin a été considéré comme trop progressiste dans cette ville pourtant parmi les plus à gauches des États-Unis.

Le vote a été organisé dans le cadre du scrutin des primaires, rappelle le New York Times : « 60 % des électeurs se sont exprimés en faveur de la destitution du procureur ». Le Los Angeles Times regrette que Chesa Boudin soit « devenu le paratonnerre dans les controverses sur la criminalité et les sans-abris à San Francisco ». Pendant les deux ans et demi qu'il a occupé ce poste, il avait pourtant bien mis en œuvre ce pourquoi il avait été élu en 2019 : il a déclenché des poursuites contre un policier pour homicide, il a contribué à faire libérer un homme emprisonné à tort pendant des décennies, et il a refusé de condamner les petits délinquants toxicomanes à des peines de prison, préférant des mesures de soins. Mais « la campagne de destitution, menée par les conservateurs et l'association de la police, a dépeint Chesa Boudin comme un procureur indulgent par rapport à la criminalité, qui ne se soucie pas de la sécurité publique. Elle a lié ses politiques de réforme pénale à une vague de crimes très médiatisés », rappelle le journal.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles