À la Une: le Premier ministre d’Haïti appelle au calme, les barricades continuent

Après une semaine de manifestations, d'émeutes violentes et de pillages généralisés en Haïti, le Premier ministre par intérim est finalement sorti de son silence. Ce dimanche soir, Ariel Henry a tenu un discours télévisé. Mais ceux qui s'attendaient à ce que le chef du gouvernement revienne sur sa décision controversée d'augmenter fortement les prix du carburant ont été déçus.

« Le Premier ministre maintient la hausse des prix du carburant », titre Le Nouvelliste. Mais Ariel Henry « a condamné les actes de violence qui ont bloqué les routes et visé des écoles, des ambassades étrangères et des banques », résume le Miami Herald. « L'entrepôt du PAM aux Gonaïves n'a pas été épargné, pas plus que les résidences privées des alliés du gouvernement et des membres du monde des affaires. »

« Devant l’évolution de la situation, je vous demande à tous de vous calmer », a lancé le chef du gouvernement provisoire. « Ensemble, nous pouvons résoudre tous les problèmes. Je comprends votre frustration. Je veux dire à ceux qui ont perdu des biens qu'ils ont mis toute une vie à construire : je partage votre douleur. »


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Haïti: les pillages se poursuivent dans les rues des Gonaïves qui sombrent dans le chaos
Haïti: Ariel Henry appelle au calme et maintient sa décision sur le prix du carburant
L'ouragan Fiona arrive en République dominicaine après avoir frappé Porto Rico