À Porto Alegre, le délicat sauvetage des habitants piégés par les eaux

Étage après étage, les équipes de secours mènent des opérations délicates à Porto Alegre, métropole du sud du Brésil frappée par des inondations sans précédent, pour sauver les résidents piégés chez eux. Le bilan des fortes pluies fait état, lundi, de 85 morts, 134 disparus et 339 blessés.

Dans le quartier Sarandi de la capitale du riche État du Rio Grande do Sul au Brésil, les pompiers ont réussi d'abord à évacuer les habitants parvenus à se réfugier sur les toits et dans les étages les plus élevés de leur habitation quand des pluies torrentielles ont envahi rues et avenues.

"Maintenant, nous récupérons les personnes qui se trouvent au deuxième et au troisième étages", explique à l'AFP Daniel Batista da Rocha, du corps des pompiers militaires du Rio Grande do Sul.

Une semaine après le début de pluies sans précédent, le bilan ne cesse de monter : 85 personnes sont mortes, 134 sont portées disparues et 339 blessés ont été recensés, selon le dernier bilan de la Défense civile de l'État du Rio Grande do Sul.

Plus de 150 000 personnes ont dû quitter leur domicile dans cet État et plus de 47 000 personnes ont trouvé refuge dans des centres d'hébergement.

Rationnement de l'eau

Le temps presse pour sauver les résidents encore piégés par le pire désastre climatique enduré par cette région brésilienne, à l'économie principalement agricole.

Selon la Défense civile, 385 communes du Rio Grande do Sul ont été touchées par les intempéries et un grand nombre d'entre elles sont pratiquement coupées du monde.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Après les inondations au Brésil, une course contre la montre pour secourir les victimes
Le bilan des intempéries dans le sud du Brésil dépasse les 50 morts
Dans le sud du Brésil, des dizaines de morts et disparus après des pluies torrentielles