À peine vaccinés, déjà décédés ? Quatre pays, une même thématique d'intox

·1 min de lecture

Les pays occidentaux ont lancé un à un la campagne de vaccination contre le Covid-19 en décembre 2020, et dans plusieurs d’entre eux, la première personne vaccinée a bénéficié d’une forte attention médiatique. Et, aussi bien en France qu'en Espagne, au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis, des internautes ont profité de cette médiatisation pour affirmer que cette personne serait décédée peu après son injection, liant parfois directement la cause de la mort à la vaccination, sans aucune preuve. C’était à chaque fois faux.

Un internaute qui prétend sur Twitter travailler dans la maison de retraite de la personne vaccinée, avant d'admettre avoir menti. Un article d’un célèbre média espagnol imité…mais pas à la perfection. Une infirmière qui fait un malaise pendant son interview après sa vaccination… Si d’un pays à l’autre, on retrouve la même thématique d’un premier vacciné décédé rapidement après l’injection, les moyens utilisés pour faire circuler l’intox sont à chaque fois différents.

Dans ce nouvel épisode d’Info ou Intox, nous expliquons comment ne pas tomber dans le piège avec les exemples qui ont circulé en France et en Espagne.

Pour en savoir plus sur les cas d’intox visant les premier vaccinés aux États-Unis et au Royaume-Uni, notre article est ici.