À peine sorti de prison, le gifleur d'Emmanuel Macron assure n’avoir "aucun regret" sur BFMTV

·1 min de lecture

Le président de la République giflé. L'image avait été diffusée en boucle sur les chaînes d'information et fait le tour des réseaux sociaux. Le 8 juin dernier dans la Drôme, lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage, Emmanuel Macron avait été giflé par Damien Tarel. "Montjoie, Saint-Denis ! À bas la Macronie", avait crié l'individu au moment de son geste qui avait indigné l'ensemble de la classe politique. "Ça fait référence au cri de ralliement des chevaliers, c'est un slogan patriote", avait expliqué le militant lors de son procès en comparution immédiate deux jours plus tard. À l'issue de ce dernier, il avait été condamné le 10 juin à 18 mois de prison, dont 4 ferme. Au bout de seulement trois mois de détention, le jeune homme de 28 ans est pourtant sorti de prison ce 11 septembre, comme l'a révélé BFM TV.

Le journaliste de la chaîne d'information Matthias Tesson l'attendait avec ses proches et son avocat devant la maison d'arrêt de Valence. Il a demandé au gifleur d'Emmanuel Macron s'il regrettait son geste qui n'était, selon son auteur, "pas réfléchi". "Aucunement. Je n'ai aucun regret", répond sans une once d'hésitation Damien Tarel. Ce dernier, drapeau français à la main, a même dit qu'il pourrait se rendre à une manifestation contre le pass sanitaire plus tard dans la journée. À l'entendre, l'homme qui a giflé le président aurait un véritable comité de soutien qui lui aurait été d'une grande aide pendant sa détention. "Je viens parler avec mes proches, je viens parler avec (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

11 septembre, un jour dans l'histoire (National Geographic), une série documentaire choc pour les 20 ans de l'événement qui a bouleversé le monde
Jean-Paul Belmondo : pour éviter la polémique, Christian Estrosi renonce à son projet de changer le nom d'une place de Nice
"Trop c'est trop" : Carla Bruni affiche son soutien aux mannequins qui accusent de viol Gérald Maire, l’ancien patron de l'agence Elite
Emmanuel Macron très ému pour rendre hommage à Jean-Paul Belmondo : "Adieu Bébél !" (VIDEO)
Benoît Hamon : le candidat socialiste à la présidentielle de 2017 quitte la politique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles