À Paris, ces théâtres vont avancer l’heure des représentations

POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE JEAN-FRANCOIS GUYOT :
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE JEAN-FRANCOIS GUYOT : "+Les Trois Baudets+ renaissent en tremplin de service public de la chanson". Vue de la salle de spectacle Les Trois Baudets prise le 04 février 2009 à Paris avant son inauguration. Haut lieu de la chanson où ont débuté Brel, Brassens, Mouloudji et Gainsbourg, le cabaret parisien Les Trois Baudets va retrouver son rôle de tremplin artistique après 40 ans d'oubli, investi cette fois d'une mission de service public. AFP PHOTO STEPHANE DE SAKUTIN (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Photo d’illustration de la salle de spectacle Les Trois Baudets prise le 04 février 2009 à Paris avant son inauguration

THÉÂTRE - Les théâtres privés parisiens, qui ont vu la fréquentation chuter de 40% la saison dernière en raison de la crise sanitaire, vont lever le rideau plus tôt en soirée, dans l’espoir d’attirer à nouveau les spectateurs, selon Bertrand Thamin, président du Syndicat national du théâtre privé.

« On a fini la saison (2021-2022) à moins 40% et un peu plus que ça, parce qu’on s’est aperçu qu’il y a une vraie rupture dans la mentalité des gens », a indiqué Bertrand Thamin, en marge d’une conférence de presse.

« De tout temps, c’était compliqué de faire venir les spectateurs au théâtre, c’était un combat, mais là c’est un combat de haute lutte », a-t-il ajouté, citant entre autres le « malaise » lié à l’inflation.

Il s’est voulu toutefois optimiste, estimant qu’il est encore trop tôt pour juger des réservations à quelques jours de la rentrée, et qu’après une coupure de deux années, « les gens ont envie de théâtre et de spectacle vivant et c’est ce qui est rassurant ».

Un moyen de renouer avec la clientèle de banlieue

Parmi les initiatives proposées par les théâtres, figure celle d’avancer l’heure des représentations. « A Paris, on lève le rideau trop tard, il y a pas mal de théâtres maintenant qui rapprochent le lever de rideau à 19H00, 20H00 », indique Bertrand Thamin.

« On a constaté qu’on s’est complètement coupé de toute la clientèle de banlieue ; quand on lève le rideau à 21H00 et qu’on termine à 23H00, les gens ne veulent pas se retrouver dans des trains » à cette heure, a-t-il ajouté, précisant que les petites salles continueront avec des représentations à 19H00 et 22H00.

À voir également sur Le HuffPost : Pendant que Cannes fête de le cinéma, la fréquentation des salles ne remonte pas

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi