À Paris, un sourd-muet envoyé en prison malgré l’absence d’un interprète

·1 min de lecture
Son avocate, Juliette Demont, regrette profondément la décision de la magistrate.
Son avocate, Juliette Demont, regrette profondément la décision de la magistrate.

Un sourd et muet de 18 ans, jugé au tribunal de Paris, a tenté de se faire comprendre en langue des signes. L?échange s?est avéré compliqué, étant donné que cet individu n?a pu bénéficier d?un interprète lors de l?audience en comparution immédiate, mardi 29 juin 2021. Prénommé Hicham, le prévenu devait être envoyé en prison ou remis en liberté, indique Le Parisien. D?après la procureure, aucun interprète n?avait été trouvé depuis la veille au soir. Dans ce contexte, une décision a dû être prise, avant la tenue du procès prévue le 5 août : Hicham doit passer par la case prison.

Le jeune homme est accusé d?avoir volé un téléphone portable dans un train entre Bruxelles et Paris, dimanche 27 juin. Pour les magistrats, il a été particulièrement délicat de poser des questions au jeune Marocain. Après une demande de la présidente, le greffier s?est chargé de retranscrire les mots dictés par la juge. « Est-ce bien votre nom, votre date de naissance ? », a-t-elle demandé, avant de se rendre à l?évidence. La conversation ne serait pas suffisamment fluide pour mener à bien la procédure.

« On lui aura donné la parole »

« Vous avez une condamnation le 14 décembre 2020 à trois mois de prison avec sursis pour vol en réunion. La procureure va demander votre incarcération ou pas », a lâché la juge, au jeune homme en état de récidive. Son avocate, Juliette Demont, regrette profondément la décision de la magistrate : « Ses droits ne sont pas respectés. Je sais que vous n?y êtes [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles