À Paris, l'avenue des Champs-Élysées devrait entamer une mue pour devenir un «refuge climatique»

À Paris, un projet pour « réenchanter » les Champs-Élysées, la « plus belle avenue du monde », a été présenté lundi 27 mai. Au programme : plus d'espaces verts pour les promeneurs, plus de vélos et moins de voitures.

L'objectif est clair : réconcilier les Parisiens avec les Champs-Élysées. En quelques décennies, l'avenue était devenue mal-aimée des habitants et jugée trop chère, trop luxueuse, trop bruyante, trop polluée.

Les auteurs du rapport, avec 400 cartes à l'appui, proposent donc de transformer l'avenue de A à Z. Et cela commence par la place accordée aux mobilités douces en réduisant de 6 à 4 le nombre de voies réservées à la circulation automobile.

Les pistes cyclables, elles, seront doublées et les trottoirs élargis de 13%. L'autre grand axe de transformation, c'est d'adapter les Champs-Élysées au réchauffement pour en faire un « refuge climatique ». Des salons végétaux de 150 m² ponctueront l'avenue, 160 arbres supplémentaires seront plantés. La surface de sols perméables augmentera de 120 % et les jardins du bas de l'artère seront transformés en véritable parc, à l'image du jardin du Luxembourg.

Sur le papier, le projet semble attrayant. Il reste maintenant à savoir qui financera cette transformation. Aucune date de début des travaux n'est encore prévue alors que le coût total du projet est estimé à 250 millions d'euros.

À lire aussiParis continue de perdre ses habitants, selon une étude de l'Insee


Lire la suite sur RFI