À Paris, des jeunes collectent des déchets : “En ramassant sous les yeux des gens on fait passer un message”

·4 min de lecture

Le 22 mai, une quarantaine de lycéens et étudiants ont remonté leurs manches pour collecter mégots, canettes et bouchons en plastique à Paris. Une initiative citoyenne menée par trois associations de jeunes pour qui l’écologie repose avant tout sur l’action.

Armés de gants et de sacs poubelle, 35 à 40 volontaires ont passé au peigne fin les berges du bassin de La Villette dans le quartier de Stalingrad à Paris, samedi 22 mai. Ils ont répondu à l’appel lancé sur les réseaux sociaux par les associations Génération Planète Verte, Qui Nettoie Si Ce N’est Toi ?, et Wings of the Ocean. En deux heures, ils ont collecté 5 kilos de canettes, 5 600 mégots, 4,5 kilos de capsules de bières et 75 bouchons en plastique.

"Le fait d’être mineur était un blocage pour s’engager pour l’environnement"

À l’initiative du projet, Thomas Duflaut, originaire d’Épinal, dans l’est de la France. À tout juste 18 ans, ce lycéen qui vit entre la France et l’Allemagne a déjà mené plusieurs projets pour l’écologie. C’est en ramassant les déchets autour de son lycée qu’il a eu l’idée d’organiser des collectes de plus grande ampleur. Contacté par la rédaction des Observateurs, il estime que la meilleure manière de préserver la planète est d’agir par soi-même, à son échelle :

Manifester ne va rien changer. On ne cherche pas à prendre contact avec les autorités. Nous, on agit. Ce n’est pas le ministère de la Transition écologique qui est allé jeter les déchets, ce sont les habitants. C’est à nous de savoir que l’on n’a pas à jeter des déchets par terre.

Avec son amie Eva Haite, il a fondé l’association Génération Planète Verte en avril 2020, qui rassemble une trentaine de bénévoles, pour la plupart mineurs. Ce n’était pas compliqué de trouver des jeunes motivés, explique Thomas Duflaut :

Nos bénévoles cherchaient une association où ils seraient bien, où ils n’auraient pas de problèmes par rapport à leur âge. Certaines associations n’acceptent pas les personnes de moins de 18 ans. Le fait d’être mineur, pour eux, était un blocage pour s’engager pour l’environnement.

Son engagement lui a valu d’être récompensé lors de l’opération "Prodiges de la République", lancée par le ministère de l’Intérieur pour distinguer les actions de solidarité des plus jeunes dans la crise sanitaire. À l’avenir, il espère que son métier lui permettra d’utiliser les nouvelles technologies pour protéger l’environnement.

"On a organisé un défi, offrir des cendriers de poche aux fumeurs croisés lors du ramassage"

Grâce à Instagram, Thomas Duflaut a trouvé d’autres jeunes engagés qui l’ont aidé à organiser l’événement. Il a fait appel à l’association Qui Nettoie Si Ce N’est Toi ?, fondée en 2018 par Alexis Gits et Lucien Thébault alors qu’ils avaient à peine 18 ans. Originaires de La Ferté-Bernard, une ville de 8 800 habitants près du Mans, ils misent sur leur réseau d’amis partis étudier aux quatre coins de la France pour organiser des collectes de déchets dans plusieurs villes. Ils interviennent aussi auprès des écoles, lycées et universités sur le thème de l’écologie. [modifié 26/05/2021]

Alexis Gits explique à la rédaction des Observateurs que ces sessions de ramassage servent avant tout à sensibiliser sur l’écologie de manière ludique:

C’est tout à fait possible de venir aux ramassages sans avoir l’intention de ramasser des déchets. Je veux qu’il y ait des gens qui viennent pour filmer, pour jouer de la musique… L’objectif est de passer un bon moment avant tout.

En ramassant les déchets sous les yeux des gens, on fait passer un message. Samedi, j’ai distribué un cendrier de poche à chacun des volontaires, et on a organisé un défi : l’offrir à un fumeur croisé lors du ramassage. Ça, c’est génial parce que ça peut éviter que la personne continue de jeter ses mégots par terre, et en plus, ça instaure un dialogue.

Plusieurs passants, y compris plus âgés, se sont ainsi joints au groupe spontanément pour aider les volontaires à nettoyer.

L’association Qui Nettoie Si Ce N’est Toi ? s’engage aussi dans la ville de La Ferté-Bernard, où elle a fait installer des collecteurs de mégots et de masques dans la rue.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles