À Pékin, la peur d’un confinement “modèle Shanghai” se propage

·2 min de lecture
À Pékin, la peur d’un confinement “modèle Shanghai” se propage
PHOTO / TINGSHU WANG / REUTERS

Vu d’ici, les chiffres paraissent risibles, mais en Chine la politique du “zéro covid” est toujours en vigueur.

“Depuis vendredi, indique dans ses colonnes le South China Morning Post, 70 nouveaux cas de coronavirus ont été identifiés à Pékin, dont la moitié dans le district de Chaoyang, qui compte quelque 3,5 millions d’habitants.”

Un nombre de contaminations inquiétant selon les “standards” chinois et qui a poussé les autorités locales à prendre des mesures. Ainsi, cette semaine, trois campagnes de tests de masse sont prévues pour les habitants de Chaoyang, dans le but d’enrayer la chaîne de contamination. L’espoir pour la population locale est de pouvoir éviter le “scénario à la Shanghai”, ville où la diffusion d’Omicron a poussé les autorités à décréter un confinement qui dure depuis le début du mois d’avril.

Dans la métropole au sud de Pékin, de graves difficultés dans l’approvisionnement de nourriture ont d’ailleurs été observées, ce qui pousse aujourd’hui de nombreux habitants de la capitale à faire des réserves.

Preuve en est, le témoignage de Joseph Li, recueilli par le quotidien de Hong Kong. L’homme explique que “les supermarchés étaient bondés dimanche et les étagères de nombreuses applications d’achat en ligne étaient presque vides”. Voilà qui témoigne d’une certaine panique des habitants de la capitale.

Néanmoins, ce jeune avocat de 25 ans, se déclare “relativement optimiste” et pas excessivement inquiet de se retrouver sans nourriture. Peut-être parce que les chaînes de supermarché de la ville “ont plus que doublé leur stock et prolongé les heures d’ouverture dimanche”, indique le South China Morning Post, qui publie tout de même des photos prises par des internautes montrant des étagères pratiquement vides dans les commerces. Des clichés qui illustrent la peur de certains habitants de rester sans nourriture, comme ce fut le cas pour des habitants de Shanghai

À ce jour, rapporte un autre article du journal de Hong Kong, la situation dans la ville (toujours confinée) reste très difficile et “les hôpitaux de Shanghai sont mis à rude épreuve”. Toutefois, le bilan officiel ne fait état “que” de 51 décès liés au Covid-19 dans la ville, même si ce chiffre pourrait être nettement sous-estimé. En effet, jusqu’à récemment, la Chine a été très réticente à reconnaître des décès liés au coronavirus à Shanghai, le pays adopte de plus des critères très stricts pour attribuer une mort au virus.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles