Législatives : À la NUPES, entre triomphe collectif et nostalgie

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Après plusieurs semaines de campagne électorale, les élections législatives auront donné des résultats partagés à la NUPES. L’objectif de pouvoir installer un gouvernement de gauche à Matignon est loin d’être atteint mais Jean-Luc Mélenchon peut se vanter d’avoir rendu logique l’alliance entre le parti socialiste, communiste, écologiste et insoumis, avant ce qui semble être son retrait de la vie politique.

Au pied de Montmartre, la NUPES a réuni et a attiré les curieux. Ils étaient une centaine de personnes à s’agglutiner devant l’entrée de la soirée sans pouvoir tous y entrer. Jeunes, familles, simples passants, il faut dire que les organisateurs ont choisi un coin de Paris avec une forte sensibilité à gauche. Le 18ème arrondissement de Paris n’a pas déçu. Dans la salle Élysée-Montmartre, les journalistes sont arrivés progressivement sur les lieux. Les plus optimistes espèrent une nouvelle ère, d’autres y voient le dernier tour de piste de Jean-Luc Mélenchon . À 70 ans, il ne sera plus sur les bancs de l’Assemblée nationale. Sans surprise, les résultats n’auront pas donné une majorité à la nouvelle coalition de gauche au point de lui donner une chance de devenir Premier ministre.

Loin des pensées nostalgiques, dans la salle, on découvre les résultats. Les réactions sont révélatrices de la soirée. À 20h, les soutiens de la NUPES découvrent les première estimations. Le parti présidentiel est devant celui de l’alliance de gauche. Après un silence, les militants applaudissent à la découverte de la fourchette du nombre de députés NUPES. Pour Thierry, militant de gauche et dernièrement insoumis, la victoire est claire. « Nous n’avions pas assez de députés pendant 5 ans. Aujourd’hui, c’est une grosse progression puisque l’alliance nous conduit à être la première opposition à la politique dévastatrice de Macron » se félicite-t-il. Mais la satisfaction est de courte durée. Le Rassemblement national est à son plus haut niveau sur des législatives depuis 30 ans. Lorsqu’on annonce sur écran géant la réélection de Marine Le Pen dans son fief d'Hénin-Beaumont, les réactions générales sont de copieuses huées. Quand c’est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles