À Nantes, un foodtruck installé dans un lycée pour réduire le nombre d’élèves à la cantine

Un foodtruck s'est installé dans la cour du lycée Notre-Dame-de-Toutes-Aides, à Nantes. Chaque jeudi et vendredi, l’établissement propose à ses élèves de première et terminale des plats faits maison. Les lycéens ont vite pris leurs habitudes : "Je prends tacos et kebab avec sauce blanche, et un beignet en dessert", expose une élève. "Moi je mange une fois le jeudi, donc tacos, et une fois le vendredi. C’est un plat mijoté qui est proposé le vendredi", renseigne une autre. Le foodtruck est également présent le lundi et le mardi, mais pour les élèves de seconde. Pour cet étudiant, le dispositif est un plus pour la vie des lycéens : "C’est tout bénef pour nous. On peut manger quelque chose de bon, sans avoir à forcément faire la queue au self". Réduire la foule à la cantine Éviter les rassemblements à la cantine - qui compte 330 places - et donc les risques de contamination, c’est justement le but de l’établissement qui accueille un millier d’élèves. "Ça permet d’avoir une file d’attente un peu plus légère, d’avoir des tables qui sont plus distantes et de donner du temps à la personne qui nettoie les places entre deux convives", liste Pierre Cappelaere, le directeur du lycée. Sans cette solution, l’établissement aurait sans doute été obligé de basculer une partie de ses élèves en distanciel pour désengorger la cantine.