À la Une: mort de deux figures des droits des Afro-Américains

« Aujourd’hui, nous avons perdu un géant », a réagi Barack Obama sur Twitter. Le Boston Globe reproduit une photo de l’ancien président remettant la médaille présidentielle de la liberté, en 2011, à « la légende des Celtics, le gigantesque champion de Boston », comme le souligne le Boston Globe. Bill Russell, gigantesque par sa taille – 2,08 mètres –, ses titres – onze fois champion NBA en 13 ans –, mais pas seulement : il fut la première superstar Afro-Américaine dans le basket. « Un pionnier », souligne une autre star, Michael Jordan, dans le New York Times : « Il a préparé le chemin et a été un exemple pour tous les joueurs noirs qui ont fait partie de la NBA après lui ». D’autant que, rappelle le Christian Science Monitor, Bill Russell a remporté ses deux derniers tournois comme entraîneur, « le premier entraîneur noir d’un grand sport populaire aux États-Unis ».

Un défenseur infatigable des droits civiques des Afro-Américains


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles