Publicité

À Montpellier et Toulouse, une demande de recensement des élèves absents le jour de l’Aïd-el-Fitr scandalise

« Choquant », « inquiétant »… En Haute-Garonne et dans l’Hérault, les chefs d’établissements ont reçu tour à tour entre le 26 avril et le 11 mai un mail en lien avec l’Aïd-el-Fitr, qui célèbre la fin du Ramadan dans la religion musulmane. Il leur était demandé de recenser les élèves absents le jour de cette fête religieuse. Plusieurs directeurs se sont indignés, s’inquiétant que les autorités associent l’Islam aux questions sécuritaires.

« Le ramadan a-t-il eu un impact sur l’absentéisme ? », peut-on lire dans un mail adressé aux chefs d’établissement des collèges et lycées de l’Hérault, daté du 11 mai, et que Le Monde a pu consulter. Le signataire, un haut fonctionnaire du service départemental de l’Éducation nationale demande une estimation de l’impact éventuel de cette célébration sur les résultats des élèves, et « le taux d’absentéisme de la journée du 21 avril (fête de l’Aïd) ? ».

« Nous sommes scandalisés d’une telle demande »

Dès le lendemain, Christophe Mauny, le directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen) du département, fait marche arrière : « Je vous prie de ne pas tenir compte du mail reçu le 11 mai à 8h35 ». Le corps enseignant reste toutefois indigné : « Nous sommes scandalisés d’une telle demande », s’emporte Arnaud Roussel, du Syndicat national des enseignements de second degré (SNES) de l’Hérault.

À lire aussi INFO JDD. À Nîmes, une école clandestine suspectée d’être liée aux Frères musulmans fermée

Un mail similaire avai...


Lire la suite sur LeJDD