Sécurité : Le Pen s’en prend à Macron après sa visite à Montpellier

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron a rencontré des policiers à Montpellier ce lundi. 
Emmanuel Macron a rencontré des policiers à Montpellier ce lundi.

En faisant une tournée des « points chauds » de Montpellier dans une voiture de police banalisée, en visitant un ancien point de deal et en discutant avec habitants et policiers, Emmanuel Macron a voulu lundi montrer son engagement à lutter contre les narcotrafiquants et améliorer la « sécurité du quotidien ». Le chef de l'État s'est rendu lundi matin au commissariat central de Montpellier où les policiers ont tous témoigné de la hausse des violences, qu'elles viennent des trafiquants de drogue, de manifestants devenus bien plus agressifs depuis les Gilets jaunes ou dans la vie quotidienne.

Emmanuel Macron avait lui-même dressé ce constat dimanche dans un entretien au quotidien Le Figaro, où il a défendu sa stratégie sur ce sujet qui s'annonce comme un enjeu clé de la présidentielle. En particulier, il a promis de tenir son objectif de 10 000 policiers supplémentaires d'ici à 2022, dont 50 de plus à Montpellier. Lundi après-midi, après avoir passé 40 minutes dans une voiture avec des policiers de la BAC qui lui ont montré les points de deals, il s'est rendu dans les sous-sols d'une résidence du quartier de La Mosson.

« Il faut davantage de mixité dans ce quartier »

C'est là qu'en février s'était installé un groupe de dealers armés, qui avaient pris en otage des agents de sécurité et tagués le nom de leur point de deal sur les murs. Une grosse opération de police les a délogés, au grand soulagement des habitants. « C'était des gens prêts à tout, qui faisaient [...] Lire la suite