À Monaco, le musée océanographique veut alerter sur les menaces qui pèsent sur les pôles

Protéger l'air que l'on respire, l'eau que l'on boit. La Journée mondiale des océans, ce mercredi, est l'occasion de prendre conscience de la beauté et de la fragilité des mers. C'est notamment le but visé par le Musée océanographique de Monaco qui propose "Mission polaire", une exposition interactive pour alerter sur les menaces qui pèsent sur l'Arctique et l'Antarctique. En arrivant sur place, on part à la rencontre des explorateurs des pôles, on plonge en immersion au cœur de ces océans lointains pour tenter de comprendre les défis de la recherche en cinq étapes.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Le pôle Nord, premier témoin du réchauffement climatique

L'idée ? Partir en mission polaire , via un parcours ludique ponctué de vidéos, de photos, de reproductions et de témoignages. "Le réchauffement climatique, c'est la menace principale", explique Steeve Comeau, chercheur en océanographie. "La réduction de la glace de mer va entraîner tout un bouleversement des écosystèmes marins arctiques."

Des perturbations qui entraînent de nombreux dysfonctionnements. "Dans l'océan Arctique, donc au pôle Nord, la banquise est en train de fondre", explique Robert Calcagno, directeur général de l'Institut océanographique de Monaco. "C'est peut-être même l'endroit où on constate le plus d'impact du réchauffement climatique", avance-t-il au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Fonds marins : pourquoi les océans sont notre «pharmacie d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles