À Metz, Élisabeth Borne reprend la main et fait part des promesses de rentrée du gouvernement

© Jean-Christophe Verhaegen / AFP

Le ton est combatif. "Il ne faudra pas laisser les prix de l'énergie exploser", dit la Première ministre , qui annonce également la création d'un fonds vert d'1,5 milliard d'euros pour accompagner les collectivités dans la transition écologique . Sur la consommation d'énergie, elle lance un appel à la sobriété. "Mais soyons clairs, on ne va pas contrôler les Français chez eux", précise-t-elle.

 

>>Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Borne ne ferme pas la porte à une taxation des superprofits des entreprises

Cela laisse supposer que le gouvernement va plus miser sur la pédagogie que sur la contrainte. Par ailleurs, face à l'inflation, Élisabeth Borne ne ferme pas la porte à une taxation des superprofits des entreprises . Un point important, car le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, l'a dit à plusieurs reprises : il n'y est pas favorable.

 

>> LIRE AUSSIMetz : les cadres de la Macronie réunis pour préparer le lancement de «Renaissance»

 

"Vous pourrez compter sur mon engagement, ma détermination et ma présence"

Outre cet entretien au Parisien pour sa rentrée, Élisabeth Borne s'est aussi exprimée pour la première fois devant les cadres du parti présidentiel. "Comme chef de la majorité, comme militante, vous pourrez compter sur mon engagement, ma détermination et ma présence", a-t-elle lancé.

Avec ce discours hier soir à Metz , la Première ministre a entamé une séquence très chargée qui la mènera dès ce lundi devant le Medef. Face au monde...


Lire la suite sur Europe1