À la une ce mercredi 8 juin…

Neuf mois après son ouverture, les trois avocats généraux commencent leur réquisitoire contre les vingt accusés du procès des attentats du 13 Novembre. (image d'illustration)
Neuf mois après son ouverture, les trois avocats généraux commencent leur réquisitoire contre les vingt accusés du procès des attentats du 13 Novembre. (image d'illustration)

Procès des attentats du 13 Novembre. Neuf mois jour pour jour après l'ouverture du procès, l'heure sera au réquisitoire de l'avocat général à partir de mercredi, dans le cadre du procès sur les attaques terribles qui ont touché la capitale en 2015. Prévu pour durer deux jours, les trois avocats généraux mobilisés sur cette audience – Nicolas Braconnay, Nicolas Le Bris et Camille Hennetier – devraient s'épauler et se relayer selon toute vraisemblance. Le verdict du procès est attendu à la fin du mois de juin. Vingt personnes sont jugées, dont six par défaut.

À LIRE AUSSIAu procès du 13 Novembre, les larmes et les incohérences de Salah Abdeslam

Guerre en Ukraine. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov doit rencontrer mercredi le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, en compagnie d'une délégation militaire à Ankara. Au cœur des négociations, la possibilité pour l'Ukraine, acteur majeur du marché mondial des céréales, d'exporter ses récoltes actuellement bloquées dans ses ports. À la demande des Nations unies, la Turquie a proposé son aide pour escorter les convois maritimes depuis les ports ukrainiens, malgré la présence de mines, dont certaines ont été détectées à proximité des côtes turques.

À LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : « L'Europe comprend enfin qu'il est utile de produire du blé »

Royaume-Uni. Le Premier ministre Boris Johnson répond aux questions du Parlement ce mercredi 8 juin. Après des mois de scandale, le Premier ministre b [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles