À Marseille, un restaurateur accueille un barbier dans ses locaux

Depuis ce dimanche 31 janvier, les centres commerciaux de plus de 20 000 m² sont fermer pour tenter de freiner la propagation du Covid-19. Une annonce qui a sonné comme une catastrophe pour tous les commerces non alimentaires de ces galeries, contraints de baisser le rideau. C'est le cas du salon de coiffure "Ōbarbier" du centre commercial de la Valentine à Marseille. Les huit employés du salon risquent de se retrouver au chômage technique. C'était sans compter sur la solidarité entre commerçants. Un geste de solidarité Un restaurateur, client de longue date du barbier, décide de mettre son établissement à la disposition de l'équipe. Le restaurant "La Carte blanche", fermé depuis fin octobre en raison de la crise sanitaire, a donc repris vie. Dès ce week-end, les fauteuils, les miroirs et même les bacs à shampooing ont été transportés vers les nouveaux locaux. Depuis ce mardi 2 février, la salle du restaurant résonne au son des tondeuses. Un joli exemple d'entraide qui pourrait faire des émules...