À Marseille, "une longue litanie de règlements de comptes" liés au trafic de drogue

·1 min de lecture

Une jeune fille de 17 ans, inconnue des services de police, a été tuée par balle à Septèmes-les-Vallons, une commune proche des quartiers Nord de Marseille, dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle serait une victime collatérale d’une fusillade visant l’un des passagers de la voiture où elle se trouvait, un jeune homme de 21 ans, connu pour trafic de stupéfiants et violence. Celui-ci a été blessé à l’épaule. Une troisième passagère, la conductrice du véhicule, s’en est sortie indemne. La jeune fille tuée est la sixième personne qui trouve la mort en deux semaines dans des règlements de comptes à Marseille.

"Ce nouveau drame s'inscrit malheureusement dans une longue litanie de règlements de comptes depuis le début de l'année", déplore au micro d’Europe Midi Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie officiers. Concernant ce nouvel homicide, il évoque "une tension entre deux cités sur fond de trafic de stup'".

"C'est un trafic extrêmement lucratif", poursuit Patrice Ribeiro. "On a des gens aujourd'hui qui ne vivent que de ça, avec des sommes incommensurables. Et c'est un business dans lequel vous ne réglez pas vos affaires au tribunal de commerce ou au prud'hommes."

>>Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici 

La stratégie du harcèlement et ses limites

Pourtant, les interventions de police se sont multipliées ces derniers mois dans les quartiers Nord, parfois avec le renfort de brigades canines spécialisées dans la détection des stupéfiants, et ce afin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles