À Marseille, une légumerie recycle des fruits et légumes et les transforme pour des associations

Au marché d’intérêt national des Arnavaux de Marseille (Bouches-du-Rhône), rien ne se perd et tout se transforme. On y récupère des fruits et légumes invendus, qui sont ensuite travaillés sur place dans un atelier, avec des employés en parcours d’insertion. "Cette initiative est un peu particulière et un peu inédite en France, commente Dro Kilndjian, directeur d’exploitation de l’association Fruits et Légumes Solidarité. Jusqu’à présent des ateliers de transformation existaient, notamment dans le secteur de la solidarité, mais pas à cette échelle-là et pas avec cet outillage-là, et avec ce volume d’activité possible et côté multi-produits." Soutenir les plus démunis L’objectif est de collecter un maximum de denrées et d’allonger leur durée de vie. Des pommes de terre, récupérées en amont auprès des grossistes d’Arnavaux et qui seraient "probablement parties à la poubelle", sont nettoyées, triées, et seront transformées en frites surgelées, explique Carla-Léonone Gardanne. L’association fabrique également des soupes, des confitures, des jus de fruits ou encore des compotes pour aider les plus démunis. Les denrées sont en effet ensuite offertes aux banques alimentaires, à l’Armée du Salut ou à des épiceries solidaires.