À Marseille, une femme de chambre agressée par un client fait condamner l’Intercontinental aux prud’hommes

·1 min de lecture

Les faits remontent à 2019 mais il aura fallu attendre deux ans à cette ancienne femme de chambre pour enfin avoir gain de cause. Dans une décision rendue le 17 juin dernier, le Conseil des prud'hommes de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, a condamné l'Hôtel-Dieu Intercontinental, dans lequel l'ex-employée travaillait depuis 2013, à lui verser l'équivalent de 12 mois de salaire, rapportait La Provence, jeudi 8 juillet. Un des sous-traitants de l'hôtel a également été condamné solidairement, un fait rare, selon le journal.

Un beau jour de 2019 donc, l'ex-salariée avait été attrapée dans un couloir par un client du 5 étoiles dont elle venait de nettoyer la chambre. Pensant qu'il lui demandait de l'accompagner afin de lui faire une remarque sur son travail, elle ne s'était guère méfiée et l'avait suivi. Or, une fois dans la chambre, le client avait fermé la porte et l'avait "contrainte à s'asseoir sur le lit" avant de lui proposer "crûment" une relation tarifée, selon les propos rapportés par le syndicat CNT-SO, à l'origine de la révélation de l'affaire, et de la démarche aux prud'hommes.

>> À lire aussi - Le plus haut hôtel au monde ouvre ses portes à Shanghai

La femme de chambre avait refusé les avances répétées du client et était parvenue à lui échapper. Elle avait ensuite prévenu ses supérieurs de la société STN, le sous-traitant de l'Intercontinental en charge du nettoyage, ainsi que la direction de l'hôtel. Mais rien n'aurait été fait. "Aucune mesure n'a été prise ni par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sur ce bateau de croisière, les non-vaccinés sont privés de spas et de casinos
Compteur Linky, 5G, un nouveau rapport rassurant de l’ANFR
Impôt mondial sur les sociétés : le combat que va mener la France au G20 à Venise
Paris sportifs : l'exécutif demande au gendarme des jeux de sévir contre certaines plateformes
Variant Delta : une quatrième vague menaçante pour l’hôpital ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles