À Marseille, des familles de trafiquants expulsées de leur logement : le bailleur dit œuvrer pour "la quiétude" des habitants

franceinfo
Après l'expulsion de quatre familles de trafiquants de drogue vendredi matin, Lionel Royer-Perreaut a expliqué sur franceinfo vouloir "contrer le sentiment d'impunité".

"13 Habitat", principal bailleur social des Bouches-du-Rhône, a décidé de faire expulser quatre familles de trafiquants de drogue de leur logement social. Deux autres doivent bientôt également être concernées. "Ce que j'attends d'abord, c'est le respect de la règle de droit", a expliqué vendredi 19 avril sur franceinfo Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat et maire LR des 9e et 10e arrondissements de Marseille. L'élu met en avant les "principes républicains" et assure œuvrer pour "la quiétude au quotidien" des habitants. "Il faut rappeler ce qu'est le bons sens. Vivre ensemble, c'est aussi de respecter l'autre", souligne Lionel Royer-Perreaut.

franceinfo : Toute expulsion est compliquée. Qu'est ce qui vous a permis d'expulser ces quatre familles ?

Lionel Royer-Perreaut : Ce qui nous a permis de la faire, ce sont deux dispositions législatives, à savoir le trouble de jouissance d'un bien, et aussi les impayés. Tout cela, c'est en attendant une disposition législative, votée par le Sénat, mais pas encore votée par l'Assemblée nationale, qui permettra à tout bailleur social de résilier un bail de familles ou de délinquants, condamnés par la justice et qui causaient des troubles. Là, ce sont des personnes qui sont connues, très largement identifiées et qui ont déjà été condamnées par la justice. La seule chose est de pouvoir permettre aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi