À Marseille, Emmanuel Macron défend «les écoles du futur» et la laïcité

Emmanuel Macron  s'est rendu à Marseille, accompagné par Pap Ndiaye , le nouveau ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Le chef de l'Etat vient suivre les avancées de l'expérimentation "école du futur ", lancée en septembre 2021 avec le plan "Marseille en grand ". Cette "école du futur" est un test qui prévoit de donner davantage de libertés et d'autonomie aux équipes pédagogiques de 59 écoles de la cité phocéenne.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Une opposition sur le recrutement par les directeurs d'écoles

Emmanuel Macron a expliqué qu’il souhaitait la généralisation au niveau national de ce modèle dans les prochains mois. Le point-clé, qui suscite le plus d’interrogations, est la possibilité pour les directeurs d’école de participer directement aux recrutements des professeurs.

Pour tenter de rassurer les syndicats enseignants, le chef de l’Etat a donc manié la métaphore footballistique : "On n'a jamais dit, on va se mettre à ce que tous les directeurs d'école fassent, on est dans une cité de football, donc on va dire leur propre mercato, ça ne marcherait pas. Par contre, se dire qu'on veut rebâtir le projet pédagogique au niveau d'un établissement scolaire et donner la possibilité de s'assurer que l'enseignant qui est recruté partage ce projet est très important. On a besoin sinon cela fait des gens qui subissent leur affectation"

 

>> LIRE AUSSI - Education : Macron annonce le retour des maths ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles