À la Une: manifestations contre le gouvernement au Paraguay

·3 min de lecture

Au Paraguay, la gestion de la pandémie du Covid-19 suscite la colère de la population. Pour le cinquième jour consécutif, des manifestations ont eu lieu, notamment dans la capitale Asuncion. Un mouvement hétéroclite composé d'étudiants, de représentants de professions libérales, d'employés réclame le départ du président Mario Abdo Benitez. « Fuera corruptos », « Dehors les corrompus », peut-on lire sur une banderole tenue par des manifestants, cette photo est en Une du journal Ultima Hora. Les étudiants demandent des réformes dans le secteur de l’éducation et la distribution gratuite des masques pour se protéger contre le coronavirus.

La situation sanitaire empire de jour en jour au Paraguay, les autorités ont déclenché l’alerte rouge. Selon Ultima Hora, il n’y a plus de lits disponibles dans les hôpitaux. Et alors que le pays a été l’un des premiers en Amérique Latine à initier la vaccination, celle-ci progresse très très lentement, constate le journal ABC. Le pays attend désespérément l’arrivée de 36 000 doses promises par le Covax, le mécanisme international de distribution de vaccins aux pays pauvres.

Covid-19 : nouveau record de mortalité au Brésil

Le Brésil qui bat un nouveau record de décès des personnes atteintes du Covid-19. 1 954 personnes en 24 heures. Ce chiffre est à la Une du journal O Globo. Le journal qui a fait avec d’autres médias ses propres calculs, en se basant sur les données des Etats. Selon le site d’information G1, au moins 30 personnes atteintes du Covid-19 sont mortes à São Paulo en attendant d’être admises dans une unité de soins intensifs.

Car la plupart des hôpitaux de la capitale économique du Brésil et de sa banlieue affichent complets, selon le site d’information. Et alors que la vaccination avance à pas de tortue, plusieurs gouverneurs du Nord-Est du pays ont lancé un appel au président des États-Unis Joe Biden, pour qu’il leur envoie rapidement 10 000 doses du vaccin AstraZeneca, relate Folha de São Paulo.

L’Alaska vaccine à toute vitesse

Le Covid-19 qui est aussi en Une de la presse nord-américaine avec l’Alaska qui bat des records de vitesse dans la vaccination. Un quart de la population de l’Alaska a déjà reçu sa première dose de vaccin, selon le Washington Post. Dans sa campagne de vaccination, l’État s’est fortement appuyé sur des organisations amérindiennes de santé.

Depuis hier mardi 9 mars, l’Alaska a commencé à vacciner les jeunes à partir de 16 ans. Cet État est du coup devenu le premier des États-Unis à avoir mis de côté le protocole de vaccination qui considère les personnes âgées et vulnérables comme prioritaires.

La mise en œuvre du plan de relance de Biden prendra du temps

Autre sujet à la Une de la presse, c’est le vaste plan de relance du président Biden qui devrait être approuvé ce mercredi par la Chambre des représentants. Ce programme de 1,9 milliard de dollars, soit l'équivalent du PIB de l'Italie l’année dernière, est déjà « l’un des plus importants de l’histoire des États-Unis », précise le Washington Post. Mais sa mise en œuvre prendra du temps, prévient le journal. La plupart des Américains éligibles à un chèque d’aide de 1 400 dollars devraient le recevoir à la fin de ce mois de mars comme promis par le président.

Mais l’application d’autres mesures comme des aides au logement ou des réductions fiscales pour les parents prendra plus de temps. Certains sénateurs craignent la lourdeur de l’administration. C’est le cas du démocrate Ron Wyden selon lequel il ne suffit pas d’avoir concocté l’un des plans de relance les plus ambitieux de l’histoire du pays, encore faut-il que l’argent arrive rapidement aux bénéficiaires pour qu’ils puissent payer leurs dépenses courantes.