À Lyon, un bronze de Rodin vendu 670 000 euros aux enchères

Des enchères à distance pour cause de confinement mais une vente qui reste exceptionnelle. Cette Ève nue de Rodin appartenait à une famille lyonnaise. C'est un amateur d'art qui a voulu rester anonyme qui a acquis cette sculpture pour 670 000 euros. Rodin, star internationale Cette oeuvre est une réduction d'une statue bien plus imposante, destinée à l'origine à faire partie de l'oeuvre majeure de Rodin, La porte de l'Enfer. Cet ensemble de sculptures monumentales constitua le travail le plus important de sa vie. De là furent extraites certaines de ses plus fameuses sculptures, dont Le Penseur. De son vivant, Rodin était tellement célèbre qu'il fabriquait des réductions de certaines de ses oeuvres pour les vendre à des collectionneurs privées. Cette Ève en bronze en faisait partie. "C'est une réduction réalisée à la demande de Rodin pour des collectionneurs particuliers", explique l'expert en objets d'art Olivier Houg. "Rodin était une vedette internationale, et dans le monde entier on voulait des oeuvres de Rodin". Les enchères virtuelles séduisent Cette vente s'est déroulée de façon virtuelle pour cause de confinement. Personne dans la salle pour lever la main, mais uniquement des enchères téléphoniques. Un concept qui se développe et qui semble séduire. Depuis le début de la crise sanitaire, les salles enregistrent une hausse de 30 % des acheteurs. Un engouement qui s'expliquerait en partie par la fermeture des antiquaires et le report de nombreux salons d'art internationaux.