À Lyon, Bernard Preynat va enfin faire face aux juges

1 / 2

À Lyon, Bernard Preynat va enfin faire face aux juges

C'est l'affaire dans l'affaire: à l'origine du scandale qui éclabousse depuis quatre ans l'Église de France et le cardinal Barbarin, les abus pédophiles de Bernard Preynat, prêtre tardivement défroqué, doivent enfin être jugés 30 ans après les faits.

Initialement prévu de lundi à vendredi devant le tribunal correctionnel de Lyon, le début de ce procès symbole pourrait toutefois être décalé à mardi, voire au-delà, du fait du mouvement de grève des avocats lyonnais, ont indiqué à l'AFP plusieurs intervenants au procès. 

Il faudra attendre le début de l'audience lundi matin pour être fixé sur le début de ce procès sur des agressions commises voici plusieurs décennies, entre 1971 et 1991, alors que Bernard Preynat officiait comme vicaire-aumônier scout à Sainte-Foy-Les-Lyon (Rhône).

Le prêtre a reconnu la plupart des faits

Dix victimes mineures au moment des faits se sont constituées partie civile, en plus d'une poignée d'associations. Les plaignants, des scouts âgés de 7 à 15 ans à l'époque, reprochent essentiellement à cet ex-curé, alors réputé brillant et charismatique, des attouchements, baisers sur la bouche et caresses réciproques contraintes, notamment sur le sexe. 

Âgé de 74 ans, l'ex-prêtre a reconnu la plupart des faits devant la police. Il encourt jusqu'à 10 ans d'emprisonnement.

"C'est l'occasion de clôturer une grosse page de ma vie, j'y vais avec de la curiosité, de la sérénité et je veux surtout...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi