À l'ONU, Emmanuel Macron appelle à prendre position contre la Russie

Emmanuel Macron a prononcé un discours virulent à la tribune de l’ONU mardi 20 septembre. Sa cible : la Russie, responsable de la guerre en Ukraine, face à laquelle le chef de l’État français a appelé la communauté internationale à s’unir au nom des valeurs de la Charte des Nations unies.

De notre envoyée spéciale à New York,

« Nous avons aujourd’hui à faire un choix, celui de la guerre ou de la paix », a d'emblée déclaré le président français.

À la tribune de l’ONU, Emmanuel Macron a posé les enjeux sur la table et, sans détours, s’en est pris à la Russie.

Il est une chose sûre et certaine, au moment où je vous parle, il y a des troupes russes en Ukraine. Et à ma connaissance, il n’y a pas de troupes ukrainiennes en Russie, c’est un état de fait et nous devons tous le regarder.

Le chef de l’État français a choisi le ton de la pugnacité pour dénoncer une guerre dont les conséquences dépassent les frontières de l’Europe.

Plus cette guerre dure, plus elle devient menaçante pour la paix en Europe, et celle du monde. Ce à quoi nous assistons depuis le 24 février dernier est un retour à l’âge des impérialismes et des colonies.

► À lire aussi : Assemblée générale de l'ONU : Vladimir Poutine, le grand absent

Responsabilité historique

Fort de ce diagnostic, Emmanuel Macron demande aux pays du Sud de choisir leur camp.