À Londres, une papetière recueille les secrets de confinement de ses clients

Eleanor Tattersfield distribue aux clients de sa papeterie londonienne des cartes postales vierges et timbrées, afin qu’ils y écrivent leurs secrets de confinement et les renvoient à l’adresse de sa boutique. La papetière britannique nous dévoile certains textes. "Mon fils de 18 ans a révélé son homosexualité durant le confinement. J’ai tellement de chance", écrit une cliente qui se décrit comme une "maman fière". Beaucoup d’histoires sur la nourriture et le sexe "Il y a beaucoup de textes qui concernent la nourriture et des habitudes alimentaires bizarres, des plaisirs qu’on s’accorde car on est enfermé. Il y a des confidences au sujet de l’hygiène, comme ne pas se laver les cheveux, des choses dans le genre (…) et évidemment, il y a énormément de sujets autour du sexe, de la masturbation", relate Eleanor. Tous ces secrets avoués sont anonymes. 300 personnes se sont déjà prêtées au jeu. Certaines cartes sont de petites oeuvres d’art. Eleanor espère réunir ces cartes dans un livre et envisage d’organiser une exposition.