À Londres, l'assèchement de la Tamise inquiète

© REUTERS/Henry Nicholls/File Photo

Les faibles précipitations et la dernière vague de chaleur ont laissé à sec, ou presque, le Royaume-Uni. La Tamise, équivalent britannique de la Seine, en subit frontalement les conséquences. Long de 346 kilomètres, ce fleuve prend officiellement source à Thames Head, qui lui donne son nom anglais Thames, avant de traverser Londres et de se jeter dans la mer du Nord. Il s'agit, du moins, de son parcours habituel. Or, comme le révèle CNN vendredi, qui se fait le relais de l'organisation Rivers Trust, le point de départ du fleuve s'est déplacé de 8 kilomètres en aval, à Somerford Keynes. Le débit y est faible et tout juste perceptible. « Ce que nous voyons à la source de l'emblématique Tamise est tristement représentatif de la situation à laquelle nous sommes confrontés dans tout le pays, aujourd'hui et à l'avenir », a commenté Christine Colvin, directrice de la communication de Rivers Trust, à CNN.

« S'il n'est pas rare que la source soit asséchée en été, le fait de ne voir la rivière couler que sur huit kilomètres en aval est sans précédent », a-t-elle déclaré avant de poursuivre : « La crise climatique conduit, et conduira, à des conditions météorologiques plus extrêmes, notamment des sécheresses et des vagues de chaleur. Cela constitue une grave menace pour les rivières et, par conséquent, pour l'ensemble du paysage. »

Lire aussi - Haies, eaux usées traitées… Ces solutions qui peuvent aider les agriculteurs à faire face à la sécheresse

Prévenir pour les années à venir

Pou...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles