À Londres, la Fashion Week 100% virtuelle mise sur le gender fluid et les jeunes talents

Corinne Jeammet, franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La London Fashion Week présentant les collections féminines automne-hiver 2021-22 se déroule du 19 au 23 février 2021 dans un format 100% virtuel, dans un pays en plein confinement, en raison de la pandémie de la Covid-19.

Une vitrine numérique

La plupart des 94 stylistes participants ont opté pour des vidéos mettant en valeur leurs collections qui peuvent être masculines, féminines ou mixtes, la Fashion Week n'étant plus dédiée à la mode féminine mais se voulant désormais "gender fluid". Depuis juin 2020, la semaine de la mode est neutre sur le plan du genre, les collections homme, femme ou mixte y sont mises en avant sans distinction. Cette décision "a été prise à la lumière de l'environnement actuel lié au Covid-19, des défis liés à la circulation des marchandises, des échantillons et des personnes dans le marché unique et l'union douanière après le Brexit, et des enquêtes et tables rondes avec des designers", avait indiqué fin 2020 le British Fashion Council.

La plate-forme numérique héberge un contenu multimédia exclusif et est disponible à la fois pour le grand public et les professionnels, comme c'est le cas pour la plateforme mise en place pour la Fashion Week parisienne. Créateurs, partenaires et marques y partagent leurs histoires sous différentes formes à travers des lancements de collections, des films, des podcasts, des conversations et des articles.

94 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi