À Lille, les sex-shops très prisés avant le confinement

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Des enseignes de sex-shops, à Paris. (Photo d'illustration)
Des enseignes de sex-shops, à Paris. (Photo d'illustration)

Avant l'entrée en vigueur du deuxième confinement, vendredi à minuit, beaucoup de Français se sont rués dans les magasins pour faire quelques emplettes, avant que ceux-ci ne ferment (pour les commerces considérés comme non essentiels). 20 Minutes rapporte qu'à Lille (Nord), les sex-shops du centre-ville n'ont pas été en reste et ont connu une fréquentation nettement supérieure à la moyenne jeudi 29 octobre.

Le responsable commercial des boutiques Babylone indique que, jeudi, le chiffre d'affaires a tout simplement doublé, « encore mieux qu'un jour de braderie ». Idem du côté des boutiques Passage du désir, dont le fondateur déclare n'avoir jamais vu une telle affluence dans sa boutique lilloise, neuf ans après son ouverture.

Des objets à distance

Selon les professionnels, les consommateurs ont acheté un peu de tout : de la lingerie, des jeux pour les couples et des consommables, comme des préservatifs. Certains objets fonctionnant à distance ont aussi connu un certain succès dans les boutiques. Le mouvement en cette fin de semaine, avant le reconfinement, n'a rien à voir avec ce qui s'est passé au printemps, avant le déclenchement du premier confinement. En effet, les professionnels indiquent que les ventes avaient légèrement augmenté avant le 17 mars et que les clients s'étaient ensuite rabattus sur la vente en ligne.

Lire aussi Baverez ? La France diminuée