À la Une: l'ex-président d'Haïti, Michel Martelly, sanctionné par le Canada

REUTERS/Hannibal Hanschke/Files

L’ancien président d’Haïti, Michel Martelly, son ancien Premier ministre Laurent Lamothe et Jean-Henry Céant, Premier ministre sous le successeur de Michel Martelly, le président Jovenel Moïse, ont été tous les trois sanctionnés par le Canada. Le gouvernement de Justin Trudeau reproche à Michel Martelly, Laurent Lamothe et Jean-Henry Céant « de protéger et permettre les activités illégales de gangs criminels armés, notamment par le blanchiment d’argent et d’autres actes de corruption » peut-on lire dans un communiqué du ministère canadien des Affaires étrangères. Les sanctions interdisent toutes transactions financières et gèlent les avoirs des trois personnalités au Canada.

Cette annonce intervient alors que trois autres personnalités politiques haïtiennes haut placées, « Gary Bodeau, ancien président de la Chambre des députés, le sénateur en fonction Rony Célestin et l’ancien sénateur Hervé Fourcand ont été sanctionnés par le Canada ce samedi », rapporte Le Nouvelliste. Sans parler de « Joseph Lambert, l'actuel président du Sénat, et Youri Latortue, ex-sénateur et ancien président de la commission anti-corruption du Sénat », rappelle son côté Alterpresse.

Après quatre années d’interruption, le gouvernement colombien et la guérilla de l'ELN reprennent leurs pourparlers de paix, après quatre années d'interruption.


Lire la suite sur RFI