À l'Assemblée nationale, une proposition de vote sur le cumul des mandats passe à la trappe, faute de temps

De l’électricité dans l’air à l’Assemblée nationale. Jeudi soir, les députés ont débattu d’une proposition de loi clivante visant l’interdiction du cumul des mandats. Finalement, il n’y a pas eu de vote dans l’hémicycle, relaie TF1 INFO. Le groupe Horizons avait inscrit ce texte au programme de sa journée réservée. Le parti d’Édouard Philippe a remis en cause une « obstruction » de la gauche, reprochant d’avoir ralenti les débats jusqu’à minuit, avec des rappels aux règlements, des coups de sous-amendements ou des demandes de suspension de séance. Résultat : la proposition n’a pas pu être soumise au scrutin des députés.

À lire aussi À l'Assemblée, le groupe d'Édouard Philippe souhaite rétablir le cumul des mandats

Les « niches parlementaires » s’arrêtent forcément à minuit. Sans la possibilité de reprendre le vote un autre jour, l’examen de la proposition de loi ne sera pas repris. La députée Horizons du Val-d’Oise, Naïma Moutchou, a pointé du doigt les députés de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES). « Terrifiés à l’idée de voir voter le texte qui aurait permis aux membres d’un exécutif local de devenir parlementaires, les députés de la #NUPES ont usé de manœuvres d’obstruction assumées jusqu’à l’issue des débats dans la nuit », a-t-elle déclaré sur X.


Lire la suite sur LeJDD