À Landiras, « les habitants ont le sentiment d’habiter une autre planète »

« Pas une maison n’a brûlé sur la commune. Les 350 pompiers mobilisés ont fait un travail extraordinaire. Toutefois, 1 600 hectares (sur 5 300) de forêt privée sont partis en fumée…»  raconte Jean-Marc Pelletant, maire de Landiras.  - Credit:PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP
« Pas une maison n’a brûlé sur la commune. Les 350 pompiers mobilisés ont fait un travail extraordinaire. Toutefois, 1 600 hectares (sur 5 300) de forêt privée sont partis en fumée…» raconte Jean-Marc Pelletant, maire de Landiras. - Credit:PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP

Après douze jours d'une lutte acharnée contre les flammes embrasant près de 1 600 hectares de forêt, le feu qui sévissait dans la commune de Landiras (Gironde) a été fixé ce lundi 25 juillet – soit trois jours après celui de La Teste-de-Buch, fixé, lui, depuis samedi. L'heure pour les habitants de « regagner leur domicile », annonce ainsi la préfète de Gironde, Fabienne Buccio. Pour Le Point, le maire de Landiras, Jean-Marc Pelletant, revient sur la catastrophe à laquelle ont été confrontés sa commune et ses 2 400 administrés, son rôle d'élu face à ce drame et la façon dont il aborde les jours et les semaines à venir.

Le Point : Pouvez-vous revenir sur les premiers instants de ces feux qui ont ravagé une partie des forêts de votre commune ?

Jean-Marc Pelletant : J'ai été prévenu du départ de feu, très tôt, le mardi 12 juillet. Je me suis immédiatement rendu sur les lieux, mais le feu était, en réalité, déjà très important. J'ai voulu aller avec ma voiture dans une commune voisine, Guillos, dont je venais d'apprendre qu'elle était aussi touchée, mais les flammes atteignaient déjà trente mètres de hauteur et j'ai dû rebrousser chemin. Je m'en suis donc tenu à rester auprès du poste de commandement opérationnel des pompiers, où l'on suivait, grâce aux remontées de terrain, les événements minute par minute. C'était alors tout ce que je pouvais faire : attendre les points de situation, regarder les plans… J'ai passé trois jours et trois nuits auprès d'eux.

À LIRE [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles