À la Une: l’ouragan Ida est arrivé en Louisiane

·4 min de lecture

Seize ans jour pour jour après le passage de l’ouragan Katrina qui avait ravagé la Nouvelle-Orléans, Ida est arrivée en Louisiane. Un ouragan qui s’est affaibli dans la nuit de dimanche à lundi et qui a été depuis rétrogradé en tempête tropicale selon le New York Times, mais qui a tout de même fait une victime, un homme de 60 ans tué par la chute d’un arbre.

Selon le New Orleans Advocate, les habitants de cet État qui ont décidé de rester, sont pour la plupart bloqués dans leur grenier. Et si certains réclament de l’aide pour être évacués, les services de secours refusent pour l'instant toute assistance, estimant que la situation est trop dangereuse. Les dégâts à la Nouvelle-Orléans sont considérables, selon ce quotidien qui publie en Une une photo impressionnante des services météorologiques avec l’œil de l’ouragan presque au-dessus de la Nouvelle-Orléans. D’autres photos publiées dans l’édition de ce lundi montrent les mesures préventives misent en place, notamment pour faire face à une montée des eaux, afin d’éviter que ne se reproduisent les inondations d’il y a 16 ans, lors du passage de l’ouragan Katrina.

La situation reste donc très tendue prévient le New York Times, et le bilan pourrait bien évoluer ce lundi après une nuit de dimanche à lundi qui s’annonçait très compliquée. De très fortes précipitations sont attendues dans les prochains jours en Louisiane ainsi que dans l’Alabama.

Un influenceur américain sur Instagram vient en aide aux Afghans

Il s’agit d’une information qui a été publié durant le week-end par l’agence de presse américaine AP. Quentin Quarantino, de son vrai nom Tommy Marcus, un jeune homme de 25 ans, qui était jusqu’à présent connu pour ses mèmes libéraux et ses blagues sur les opposants à la vaccination contre le Covid-19 est parvenu à lever en quelques jours sept millions de dollars sur la plateforme GoFundMe pour lancer des missions de sauvetage en Afghanistan. L’idée étant d'évacuer autant de personnes que possible. Mercredi dernier, 51 Afghans ont ainsi pu quitter leur pays en direction de l’Ouganda grâce à un avion affrété par cette plateforme. Plus de 121 personnes avaient répondu à son appel parmi les 832 000 abonnés à son compte Instagram. « Ça a restauré ma foi en l’humanité » a déclaré cet influenceur qui estime qu’environ 350 personnes ont pu être sauvé grâce à cette opération.

Le Mexique accueille des réfugiés Afghans

La semaine dernière, les autorités mexicaines annonçaient l’arrivée de près de 130 Afghans au Mexique. Et ce dimanche un troisième groupe composé de 86 personnes est arrivé dans la capitale. Des réfugiés qui avaient pu être évacués dans un premier temps vers le Qatar et le Royaume-Uni, précise Milenio. Il s’agit principalement de journalistes et de leurs familles.

Selon les autorités mexicaines, d’autres demandes vont être étudiées dans les prochaines heures et les prochains jours, ce qui devrait permettre à plus de personnes d’obtenir le statut de réfugié au Mexique. « L’accueil de personnes venant d’Afghanistan est une décision politique de l’État mexicain et est réalisée dans le respect total de la tradition historique d’aide humanitaire de notre pays », précise un communiqué du gouvernement publié dans les pages d’El Universal.

Retour en cours pour les élèves mexicains

Ce lundi, les élèves mexicains reprennent le chemin de l’école après 17 mois de cours à distance. Gel hydroalcoolique, prise de température, fenêtres ouvertes et surtout des doutes et des craintes. C’est dans ces conditions que les quelque 30 millions d’élèves et étudiants mexicains vont revenir en cours, détaille ce lundi Diario Libre.

Si les autorités se disent confiantes, des directeurs et directrices d’établissements se disent moins optimistes. Les moyens manquent et l’État n’a pas fait le nécessaire pour préparer les salles de classes estime par exemple Bettina Delgadill, directrice d’une école privée dans l’État du Nuevo Leon, qui avoue ne pas savoir à quoi s’attendre pour cette reprise. Le Mexique a été durement touché par la pandémie avec plus de 380 000 morts. Et même si 64% de la population adulte a reçu au moins une première dose de vaccin, la confiance n’est pas de mise pour ce retour en présentiel, conclut Diario Libre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles