À la une de l’hebdo. Le retour du Covid et la crise des migrants

·2 min de lecture

Chaque semaine, Courrier international explique ses choix éditoriaux et les débats qu’ils suscitent parfois au sein de la rédaction. Dans ce numéro, nous étions partis sur un décryptage de la crise migratoire à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. L’évacuation subite des réfugiés, le 18 novembre, a changé la donne et l’angle de notre dossier. Et puis le Covid est revenu. Cinquième vague, nouvelles restrictions, manifestations… Un cycle déjà vu. Il va pourtant falloir s’habituer à vivre avec le coronavirus.

Une couverture de magazine, c’est une affaire de choix. Ils ne sont pas toujours faciles. À Courrier international, nous programmons des dossiers jusqu’à deux à trois semaines à l’avance. Pour un hebdomadaire, il ne s’agit pas de courir après l’actualité mais bien de l’anticiper. Ou de faire un pas de côté, comme nous le faisons souvent grâce au regard de la presse étrangère. Jeudi dernier, c’est pourtant l’actualité qui nous a rattrapés.

À lire aussi: Témoignages. “Démunis et désespérés”, ces Irakiens rentrés déçus des frontières de l’Europe

Depuis début novembre, les images de milliers de migrants massés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne faisaient la une de toute la presse internationale. Dès la mi-octobre, sur notre site, nous avions évoqué la menace de sanctions européennes contre le régime biélorusse et Alexandre Loukachenko (dont l’UE ne reconnaît pas la victoire à la présidentielle d’août 2020), accusé déjà d’affréter des avions pour faire venir des migrants en provenance du Moyen-Orient et de les aider à franchir les frontières de l’Union européenne. En Pologne aujourd’hui, en Lituanie dès le mois de juillet dernier, où quelque 4 000 migrants avaient franchi la frontière depuis la Biélorussie. Loukachenko avait inauguré ce que les autorités de Vilnius ont qualifié d’“attaque hybride”. Un terme repris par l’UE le 15 novembre, lorsqu’elle a annoncé de nouvelles sanctions contre Minsk.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles